Non à la hausse des frais d’inscription pour les étudiant·e·s extracommunautaires !

Non à la hausse des frais d’inscription pour les étudiant·e·s extracommunautaires !

Après la loi Vidal, le gouvernement s’attaque à nouveau à l’enseignement supérieur et envisage d’augmenter les frais d’inscription pour les étudiant·e·s extracommunautaires. Ces frais pourraient s’élever à près de 3 400€ annuels, contre les 170€ actuels. Cette mesure s’ajouterait à la hausse du coût des études, déjà effective suite à la mise en place de la Contribution Vie Etudiante et de Campus (CVEC).

Alors que la France est aujourd’hui le troisième pays d’accueil avec près de 300 000 étudiant·e·s étranger·e·s, le gouvernement fait le choix de dresser un obstacle supplémentaire à la poursuite sereine de leurs études dans notre pays. Les embûches sont déjà nombreuses : coût du visa, prix élevé du logement… Alors que les trois quarts des étudiant.e.s étranger.e.s privilégient l’université du fait d’un coût moindre mais aussi de la grande qualité des formations proposées, cette mesure confirme la volonté du gouvernement de restreindre encore l’accès à l’université publique.

Enfin, cette mesure serait un danger pour l’ensemble des étudiant.e.s, car en s’attaquant aux droits de certain.e.s ce sont les droits de tou.te.s qui sont fragilisés. Cette proposition d’augmentation ciblée pour les étudiant·e·s étranger·e·s est un ballon d’essai pour imposer une hausse massive et généralisée des frais d’inscription.

Pour mettre fin à la destruction de l’enseignement supérieur, l’UEC propose :

  • Un plan d’investissement de 10 milliards d’euros dans l’enseignement supérieur et la recherche.
  • La gratuité des études pour l’ensemble des étudiant·e·s.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *