Mme Vidal a besoin de l’université, l’université n’a pas besoin de Mme Vidal

Mme Vidal a besoin de l’université, l’université n’a pas besoin de Mme Vidal

Hier matin, après plus d’un an de mobilisation de la communauté universitaire contre la LPR, réforme destructrice de la recherche voulue par le gouvernement, une tribune de la Conférence permanente du Conseil national des universités (CP-CNU) déclare que « Frédérique Vidal ne dispose plus de la légitimité nécessaire pour agir en faveur de l’université ».

En conclusion de cette tribune, la CP-CNU pose au Président de la République « la question de la pertinence du maintien en fonction de Mme. la ministre dans la mesure où toute communication semble rompue entre elle et la communauté des enseignants-chercheurs. » Depuis sa nomination à ce poste en 2017, en effet, du Plan étudiant et de Parcoursup à la hausse des frais d’inscription pour les étudiant·e·s étranger·e·s, jusqu’à la LPR, Frédérique Vidal n’a eu de cesse que de faire passer en force ses réformes dévastatrices pour la recherche et l’accès à l’enseignement supérieur, malgré la mobilisation majoritaire des étudiant·e·s et de la communauté universitaire.

L’Union des étudiant·e·s communistes se joint à la tribune de la CP-CNU. Aujourd’hui, le gouvernement, dont Mme Vidal jouent avec les institutions et services publics de notre pays pour leurs propres intérêts et ceux de la bourgeoisie, négligeant absolument le réel et ses nécessités. L’université forme les travailleur·se·s qualifié·e·s et intellectuel·le·s de demain et est le lieu du débat et du progrès scientifique. La France, mais aussi l’humanité toute entière a besoin d’une Université planifiée selon les besoins réels de la société, des travailleur·se·s et de l’écosystème. Faisons un pas dans cette direction.