« Écrans noirs » : les étudiant·e·s et les enseignant·e·s-chercheur·se·s se mettent en grève

« Écrans noirs » : les étudiant·e·s et les enseignant·e·s-chercheur·se·s se mettent en grève

Depuis quelques jours, d’abord dans les facultés de droit puis dans de nombreuses filières, des centaines d’enseignant·e·s-chercheur·se·s appellent à la grève contre la Loi de Programmation de la Recherche. Si celle-ci était adoptée, elle achèverait le processus de démantèlement libéral de la recherche publique, meurtrirait la qualité des enseignements et porterait atteinte aux libertés d’étudier, d’enseigner et de manifester à l’université.

Dans un contexte qui appelle à une réforme profonde de l’enseignement supérieur et de la recherche pour répondre aux nouveaux enjeux de formation, de progrès scientifique et de planification écologique, la mobilisation massive et active des étudiant·e·s, aux cotés des enseignant·e·s chercheur·se·s est urgente et essentielle. Nous le voyons depuis des mois : quand les conditions d’enseignement sont dégradées, les conditions d’études et la qualité de nos diplômes le sont aussi.

Le 17 novembre à 15h, à la Sorbonne, une première manifestation est prévue pour agir contre la casse de l’université. Des rendez-vous sont annoncés petit à petit dans toutes les villes universitaires de France. Chacun, chacune, dans le respect le plus attentif des précautions sanitaires, mobilisons-nous. Pour nombre d’entre nous, se rendre aux rassemblements sera impossible, car la pandémie menace nos proches : dans ce cas accrochons des banderoles à nos fenêtres, notamment dans les cités-U où nous pouvons recouvrir le bâtiments de revendications pour l’enseignement supérieur et la recherche. Si tu veux partager tes idées pour améliorer réellement la recherche publique, envoie-nous ta vidéo ou ton témoignage à orga.etudiants.communistes@gmail.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *